mardi : 9h - 12h / 14h - 19h | vendredi : 9h - 12h / 13h - 19h

L’histoire de Bonnay

Bonnay : une belle histoire

Village de la vallée de l’Ognon, au pied du fort de la Dame Blanche, Bonnay date certainement de l’époque gallo-romaine. Néanmoins, aucune mention écrite antérieure à l’an 878 ne relate son existence. Son territoire communal, d’une superficie de 766 hectares dont 263 de forêt, s’étend sur deux régions naturelles :

– la vallée de l’Ognon au Nord et les avants monts de la dernière chaîne du Jura baptisés à cet endroit « la Dame Blanche », au Sud. Les altitudes quant à elles varient de 220 à 600 mètres

Au 9ème siècle, Bonnay a pour seigneur principal le Chapitre Métropolitain de Besançon et de ce fait demeure une possession ecclésiastique jusqu’à la Révolution. Une église est attestée au Xème siècle.

En 1614 le village compte 87 feux représentant 452 habitants. En 1657 seulement 116 habitants sont comptabilisés. Les conditions d’hygiène, les épidémies et notamment la peste, la guerre, la misère persistante sont les grandes causes de cette hécatombe. Un siècle plus tard, le recensement de 1779 donne pour Bonnay,  500 habitants pour 120 feux.

En 1790 est institué le canton de Bonnay qui regroupe les communes de Bonnay, Vieilley, Palise, Chevroz, Venise, Geneuille, Tallenay, Devecey, Cussey sur l’Ognon, Châtillon, Mérey-Vieilley, Valentin.

Au 19ème siècle des moulins existaient sur le ruisseau du « Bon bief » afin de transformer le gypse présent dans les carrières proches.

Le tracé d’une soixantaine de kilomètres de chemin de fer est approuvé le 28 septembre 1865. Il permet de joindre Vesoul à Besançon. La gare proche est implantée à Mérey-Vieilley.

Un chalet de fromagerie fut construit en 1889.

Au début du 20ème siècle, le village compte 343 habitants répartis dans 107 foyers.

Les 78 agriculteurs présents vivent des revenus d’une polyculture associée à l’élevage. En complément de l’activité agricole, le village vit autour de ses commerces. En 1906 il compte, dix commerçants patentés.

2 août 1914 : la mobilisation générale des armées. La France est en guerre.

En 1926, il est mentionné que le village compte 50 abonnés à la « lumière électrique ». En 1946 l’’eau au robinet a fait son chemin. En 1963, la commune dispose de 82 « concessions » qui lui rapportent 1444 F.

En 1922 le monument aux morts est inauguré.

Une rue baptisée « Honoré Gressenbucher » en hommage à un jeune Bonnaysien membre de Résistance assassiné en juillet 1944 nous rappelle la seconde guerre mondiale.

En 1990, c’est la construction d’un nouveau groupe scolaire et l’abandon de la ressource en eau potable au moyen des sources. L’inauguration du réseau de gaz naturel date de 1991.  En 1994 c’est la création d’une salle des fêtes puis celles d’un second cimetière (2005) d’un bâtiment de loisirs-bibliothèque (2011), d’un terrain multisports (2014)

Au 1er janvier 2017 Bonnay est membre de la Communauté d’Agglomération du Grand Besançon (CAGB) devenue depuis communauté urbaine.

Précédent L’Ognon, une rivière

Nous contacter

Adresse :
2 Rue du Château, 25800 Bonnay

Heures de permanence

Mardi:

9h00 à 12h00 – 14h00 à 19h00

 

Vendredi :

9h00 à 12h00 – 13h00 à 19h00

Informations

S'abonner à la télé-alerte

Soyez toujours informé en temps réel sur les alertes de votre village.